À la vue de la reprise économique en Europe et plus particulièrement de la production de sciages liés à la construction de logements, nous anticipons à la fois une augmentation de la disponibilité de bois d’industrie et une augmentation du nombre de chaudières et appareils de chauffage aux granulés. Dans ce contexte amélioré encore par un ajustement favorable du taux de change, l’opportunité de mettre en service de nouvelles capacités de production de granulés sur les ressources forestières éloignées de l’Allemagne et des Pays Baltes fait beaucoup de sens en 2015-16.

L’interférence réglementaire sur la valorisation des terres agricoles a au moins le mérite de concentrer l’opportunité des taillis à courte rotation, en ligne avec les habitudes millénaires, sur les terrains d’élevage en plein air. Nous rechercherons donc en priorité des associations avec ces éleveurs et leurs représentants.

Les choix des industriels français subventionnés de privilégier les importations sur la valorisation de la ressource locale laisse un marché résidentiel et commercial fragmenté et donc une opportunité de consolidation pour les entrepreneurs comme Charmont.

Nous abordons 2015 avec ces ambitions que nous partagerons volontiers avec de nouveaux associés.